Entretien de la soie

Porter un article en velours sur soie est un plaisir, mais en tant que matière naturelle, la soie à besoin de se ‘reposer’. Il faut éviter de porter le même article plusieurs jours de suite. Pliée dans une valise, la soie se froisse.

La plupart de nos produits velours ( foulards et étoles ) ont un fond en crêpe de soie,cette soie teinte , peinte à la main ,ou imprimée craint la pluie (à moins d’avoir reçu un traitement hydrofuge , ce qui n’est pas le cas pour nos qualités )

Pour l’entretien , c’est le nettoyage à sec qui est préconisé. De façon générale, le lavage en machine n’est pas recommandé, en revanche le lavage à la main peut être utilisé (non conseillé …eau à 35 ° maximum )

Lire le reste de cet article »

Après le tissage …

Les foulards, étoles, écharpes des tissages Burnichon sont tissés sur de vieux métiers de velours traditionnels des années 1960. Nous privilégions la qualité pour nos petits marchés avec des méthodes traditionnelles. Le principe du velours est très simple, cependant le fonctionnement d’un métier demande une grande maîtrise et de bonnes compétences professionnelles. A la suite du tissage le nombre d’apprêts à réaliser reste très délicats et longs pour respecter ces méthodes traditionnelles.

Velours et effet miroir

L’effet Miroir sur les tissus velours des tissages Burnichon.

« reflexion » sur l’effet miroir ….Un bon jeu de mots involontaire ,et pas facile à placer.

Si vous êtes habitué à lire mes petits mots, vous avez déjà compris le problème que je rencontre sur mes métiers de velours façonné, pour les dessins et les écritures. (il suffit de voir mes petites étoles avec inscriptions en poils velours : LOVE ou AMOUR pour comprendre ce problème )

Lire le reste de cet article »

Comment c’est fait un velours ?

Sur un métier de velours ,nous tissons dans l’atelier des tissages Burnichon deux tissus l’un sur l’autre.

La chaine de fils qui vient de derrière le métier est partagé en deux. Une nappe de fils travaille pour le tissu du haut.L’autre pour le tissu du bas. Les fils de poils relient les deux tissus avant d’être coupé par le rabot où l’on trouve une « lame de rasoir « très affutée. Une fois coupé ,ces fils qui reliaient les deux nappes forment les poils du velours.

zj2v82gj